DCDAF

DCDAF

Dossier de Candidature de Demande d’Aide Finançière
Le Dossier complet est à adressé au président de la ligue Bretagne avant le 30 juin 2023
president@aikidobretagneffab.bzh 
Voici la liste des pièces à fournir pour la demande DCDAF :
    • La feuille DCDAF complétée
    • La note de frais complétée
    • Un scan des justificatifs présents dans la note de frais
    • Un RIB pour permettre le remboursement
Rappel du règlement financier :
Lien vers le règlement financier

 5.3 : Aide à la formation (licenciés FFAB) :

 

La ligue alloue chaque année un montant destiné à soutenir à la formation.

 

Les candidats peuvent solliciter le soutient de la ligue par le biais du document DCDAF Dossier de Candidature de Demande d’Aide Financière (Cf. Annexe 6).

 

Les règles qui encadrent l’attribution de ces aides sont les suivantes :

        La Ligue participe au maximum à 1/3 des dépenses du candidat. Cette aide est plafonnée à 300 €. Le candidat, s’il le souhaite, pourra solliciter son club et son département pour une aide complémentaire.

        le calcul de l’aide financière, répertoriée par le moyen de la fiche DCDAF, n‘est possible que pour deux aides maximum par Olympiade.

        L’ensemble des prestations des différentes formations nommées dans ce protocole financier, dépend des possibilités de la ligue de Bretagne d’Aïkido et de Budo FFAB Aïkikaï de France d’y faire face et l’ensemble des prestations, est contenu dans les paramètres de l’attribution prévue chaque saison par le prévisionnel qui est voté en assemblée générale de la Ligue de Bretagne d’Aïkido et de Budo FFAB Aïkikaï de France.

        Les formations éligibles à une aide figurent sur le DCDAF.

 

 

Procédure et cheminement obligatoire des différentes demandes indexées dans ce protocole :

        Le candidat adresse au plus tard le 30 juin sa demande d’aide concernant l’année en cours.

        Réception de la fiche DCDAF (Dossier de Candidature et de Demande d‘Aide Financière) par le président de la Ligue de Bretagne d’Aïkido et de budo FFAB

        Le dossier est à traiter au niveau de la Ligue et doit respecter le protocole financier. Il est transmis par mails, ou autres moyens, à l’ensemble des membres du Comité directeur pour approbation.

        Information au candidat de la recevabilité de sa demande.

 

5.3 : Aide à la formation (licenciés FFAB) :

 

La ligue alloue chaque année un montant destiné à soutenir à la formation.

 

Les candidats peuvent solliciter le soutient de la ligue par le biais du document DCDAF Dossier de Candidature de Demande d’Aide Financière (Cf. Annexe 6).

 

Les règles qui encadrent l’attribution de ces aides sont les suivantes :

        La Ligue participe au maximum à 1/3 des dépenses du candidat. Cette aide est plafonnée à 300 €. Le candidat, s’il le souhaite, pourra solliciter son club et son département pour une aide complémentaire.

        le calcul de l’aide financière, répertoriée par le moyen de la fiche DCDAF, n‘est possible que pour deux aides maximum par Olympiade.

        L’ensemble des prestations des différentes formations nommées dans ce protocole financier, dépend des possibilités de la ligue de Bretagne d’Aïkido et de Budo FFAB Aïkikaï de France d’y faire face et l’ensemble des prestations, est contenu dans les paramètres de l’attribution prévue chaque saison par le prévisionnel qui est voté en assemblée générale de la Ligue de Bretagne d’Aïkido et de Budo FFAB Aïkikaï de France.

        Les formations éligibles à une aide figurent sur le DCDAF.

 

 

Procédure et cheminement obligatoire des différentes demandes indexées dans ce protocole :

        Le candidat adresse au plus tard le 30 juin sa demande d’aide concernant l’année en cours.

        Réception de la fiche DCDAF (Dossier de Candidature et de Demande d‘Aide Financière) par le président de la Ligue de Bretagne d’Aïkido et de budo FFAB

        Le dossier est à traiter au niveau de la Ligue et doit respecter le protocole financier. Il est transmis par mails, ou autres moyens, à l’ensemble des membres du Comité directeur pour approbation.

        Information au candidat de la recevabilité de sa demande.